Andrew Greene (French)

by Charles Harper


Andrew Greene est un éducateur bénévole et coordonnateur du projet iEARN Sierra Leone qui est fondé en 1999, c’est un démembrement de iEARN International , un réseau mondial à but non lucratif qui permet aux jeunes d’utiliser l’Internet et d’autres nouvelles technologies pour s’engager dans des projets éducationnels de coopération . Sous la direction de Andrew iEARN Sierra Leone a fait des avancées significatives en ce qui concerne les besoins des jeunes en Sierra Leone et dans le monde entier avec comme point focal la télécollaboration entre élèves du monde entier.

L’engagement de Andrew pour la paix et la compréhension entre les hommes a débité dès son jeune âge. Etant jeune Andrew détestait se battre et évitait à tout prix les conflits. Il croyait en son droit et à celui des autres de vivre dans une société sans violence. Mais son expérience dans un internat du secondaire le contraignit le plus souvent à supporter le brutalité des garçons turbulents.

Andrew expliqua à My Hero que les nouveaux venus à l’école d’internat secondaire du gouvernement étaient considérés comme inexpérimentés ou campagnards et qu’une telle dénomination suppose qu’ils font l’objet de punitions intermittentes et sont privés d’argent et d’aliments. Toutes ces mesures étaient considérés comme de la discipline même si la plupart des excès étaient faits dans les coulisses loin du regard des professeurs et de l’administration.

Andrew, à travers son ascension vers le supérieur s’est élevé à un excellent niveau et essaie minutieusement de mettre fin à certaines des brimades liées au statut de nouveau venu. L’engagement e Andrew pour la paix et la tolérance a donné naissance à un engagement similaire chez ses élèves.

Après ses études à l’école secondaire publique, Andrew fréquenta le lycée Fourah bay et l’Université de Sierra. Durant ses dernières années d’études il se réfugia en Guinée à cause de la guerre civile. En Guinée il enseignait l’Anglais dans une école de déplacés et par la suite dans un camp de réfugiés Sierra Léonnais.

Il était difficile pour moi d’ y gagner de l’argent. La plus grande partie de mon enseignement devenait charitable pour aider à consoler ces nombreux enfants victimes de la guerre. »

Andrew assistait les élèves dans la préparation de leurs examens internes en littérature et en Anglais.

« Au temps où nous ne savions rien de l’informatique j’écrivais la plupart de mes notes à la main. Finalement j’appris l’informatique vers la fin de l’année 1998 et je devins un instructeur bénévole à l’école d’informatique. Jusqu’à présent j’y travaille comme bénévole »

En 1999 Andrew devint membre de iEARN et décida de consacrer sa vie à servir et à éduquer les enfants traumatisés par la violence à travers le monde. Andrew a compris que les facultés de gestion des traumatismes par la prévention des conflits et la restauration de la paix sont des matières nécessaires au lavage des cerveaux des enfants dont la vie est anéantie par la guerre.

Andrew enseigne de longues heures de cours à iEARN Sierra Leone qui permettent aux enfants d’apprendre l’informatique « Pour qu’ils puissent relever les défis croissants du monde des technologies de l’information quand ils deviendront grands. Depuis que j’ai commencé à travailler avec iEARN j’ai eu plus de 200 élèves. Beaucoup d’entre eux sont retournés dans leurs villes et villages déplacés et beaucoup d’autres sont déjà en train d’être recrutés.


Andrew tire son inspiration de sa mère et de Martin Luther King Jr. « Ma mère a enseigné pendant plus de 30 ans dans une école catholique romaine en Sierra Leone jusque récemment quand elle prit sa retraite pour aller en Angleterre se reposer chez ses filles. J’ai été vraiment inspiré par son dévouement et ses qualités.

Mon héros personnel c’est Martin Luther King Jr parce qu’il a cru fermement à la désobéissance passive pour atteindre son objectif. En fait Martin Luther King fut comme le prophète qui a construit un pont entre les races.

My Hero a demandé à Andrew de faire un commentaire sur iEARN Sierra Leone. Voici ce qu’il a dit :

Je suis conscient que notre projet n’a pas encore réalisé ses meilleures performances. C’est en partie dû au fait que ceux d’entre nous qui sont sur le terrain et qui sont bien imprégnés de l’impact de la guerre sur ces enfants ne disposent pas des ressources technologiques et financières nécessaires pour mener à bien la campagne. En tant que bénévoles nous travaillons avec un budget très limité sur fonds propres.

Nous sommes fiers de nos réalisations jusque là mais nous manquons terriblement de soutien financier pour renforcer nos activités programmatiques, former notre jeunesse et faire entendre leurs voix par le pouvoir de l’Internet.

William Belsey Directeur exécutif de iEARN Canada a écrit à My Hero à propos de sa collaboration avec Andrew Greene et la jeunesse de Sierra Leone :

Nous avons pu mettre en place dix ordinateurs dans une chambre sure et propre à Freetown. Nous sommes en train de travailler à trouver des fonds pour connecter ces ordinateur à Internet. Tout soutien venant de vous et de vos contacts sera le bienvenu pour aider ce projet à se doter d’un environnement éducatif sain pour la jeunesse sierra léonaise qui a été affecté par une longue guerre civile qui est maintenant finie. Mais le véritable travail pour mettre en œuvre une culture d’espoir à travers la paix n’est pas encore effectif.

Page created on 1/23/2008 12:00:00 AM

Last edited 1/23/2008 12:00:00 AM

Related Links

MY HERO - Histoires en Francais
IEARN Sierra Leone - Réseau International d’Education et de Ressources de la Sierra Leone
Andrew Benson Greene Jr - : par Franklin de la Sierra Leone. Lisez davantage sur Andrew dans une autre page de My Hero qui lui rend hommage

Extra Info

J’ai rencontré Andrew à la conférence de IEARN à Moscou en Russie durant l’été 2002. 600 personnes venues de 60 pays ont participé à la conférence, mais on ne pouvait rater Andrew. Son sourire chaleureux, son enthousiasme pour la mission de IEARN et childsoldier.com, son amour de l’enseignemen,t et sa passion pour la paix se notaient sur tout ce qu’il disait ou faisait.Aujourd’hui, s’il y a quelqu’un qui doit être désespéré, malheureux et même amer c’est bien Andrew. Ayant grandi dans un pays divisé par la viole,nce de la guerre, où des frères et des sœurs s’entretuent et des enfants sont recrutés pour faire d’horribles actes de violence pour les intérêts personnels de dirigeants cupides, il assistait à la négligence des douleurs et efforts de ses compatriotes par la communauté internationale, comme s’ils n’existaient pas.

Il aurait pu facilement blâmer les autres à cause des circonstances tragiques dans lesquelles se trouvait son pays et l’impossibilité de s’instruire et d’instruire les gens qui l’entourent. Il aurait pu s’apitoyer sur son sort et ne plus lever le plus petit doigt pour reconstruire son pays en ruines. Il aurait pu s’en tenir à son instinct et désir de survivre. Au lieu ce tout cela choisit la voie la plus difficile.

Si jamais il vous arrive de rencontrer Andrew , sachez que vous avez affaire à une personne en paix avec lui même et avec le monde. Il est serein. Et cette sérénité résulte du courage et de la foi d’Andrew de développer ses dons et talents d’éducateur et de les partager avec tout le monde. Ce sourire serein n’est pas seulement dû à sa croyance, mais à sa certitude qu’un jour les enfants de son pays vivront les merveilles de la paix, la justice et la liberté loin des affres de la guerre.

Charles F Harper
Directeur de Outreach
Le Projet My Hero.

Author Info

Andrew Greene (standing on left) works with students in Sierra Leone.

Andrew Greene est un professeur exemplaire et un ami des enfants qui essaie de reconstruire leur vies. Une cruelle guerre civile en Sierra Leone (Afrique) a causé la séparation de 12000 enfants de leurs familles. Des garçons et filles âgés de 7 ans ont été kidnappés et obligés à devenir des soldats.

Andrew aide à changer la vie des enfants qui sont des victimes de guerre. C’est un mentor mais aussi un avocat des droits des enfants . My Hero est ravi d’apprendre que Andrew et ses élèves la technologie pour partager leur travail avec les autres à travers le monde.

Emile Toby un élève à Freetown, en Sierra Leone, Afrique a écrit à My Hero sur son professeur héros Andrew Greene :

Mon héros c’est Andrew Greene. Andrew Greene est le volontaire de iEARN Sierra Leone et coordonnateur des quatre dernières années qui travaille sans relâche pour attirer l’attention de la communauté nationale et internationale sur les violations des droits humains et la participation des enfants dans les conflits armés à travers le projet télécollaboratifs au site www.childsoldiers.org Comme la guerre m’a affecté moi-même étant enfant je me suis inscrit à l’école informelle des Technologies de l’information et de la communication de Andrew où l’Anglais est aussi enseigné. J’ai eu à participer dans les activités de iEARN. J’ai été inspiré par sa détermination a faire entendre la voix des jeunes victimes de la guerre, qui autrement auraient pu être dans l’oubli.

Aujourd’hui je peux écrire à un ami au Ghana , au Maroc ou aux USA par le biais de l’Internet pour lui parler des effets que la guerre a eu sur ma vie. Je peux maintenant retourner à l’école pour avoir payé mes frais de scolarité grâce à des amis internautes. Quand j’ai vu que mon père et ma mère m’a abandonné, non pas par lâcheté mais pour sauver sa vie, je perdis tout espoir de récupération, de nourriture, de bonne santé et d’éducation.

Grâce au projet iEARN dans lequel Andrew nous fait participer aujourd’hui, il y a de l’espoir. Andrew loue un car à chaque fois que c’est possible pour nous amener aux cyber cafés, et paie de sa propre poche pour que nous apprenions. quand il ne peut pas se permettre de louer un bus pour nous enfants victimes de guerre il marche avec nous sur des kilomètres jusqu’ au centre ville pour avoir accès à l’Internet et apprendre l’informatique. Il cherche des fonds pour notre éducation, il sollicite auprès du Ministère de l’éducation des ordinateurs qu’il parvient à nous faire bénéficier tous. Il nous aime beaucoup et se soucie de ceux qui n’ont pas les moyens de payer des mensualités élèves dans les écoles privées de formation en informatique. Son rêve est d’ouvrir un centre communautaire pour nous enfants victimes de guerre et nous aider à acquérir des compétences pour postuler aux offres d’emploi d’informaticiens. Il y a beaucoup d’autres choses que je peux dire sur mon héros, mais je pense que ce que j’ai dit devrait suffire.