STORIES
Health

TOMMIE HAMALUBA (French)

by Claudia Herrera Hudson

My Hero a interviewé Madamae J. Nirmala, professeur en Inde et facilitatrice clé du projet en Inde.
Tommie hamaluba et ses élèves au Botswana. Photo: avec la permission de:www.borwa.botsnet.co.bw and iEARN.org
Tommie hamaluba et ses élèves au Botswana. Photo: avec la permission de:www.borwa.botsnet.co.bw and iEARN.org

Tommie Hamaluba est un éducateur de iEARN International , mais aussi un professeur à l’école secondaire de Borwa , au Botswana (Afrique). IL travaille à l’éradication du paludisme en compagnie d’autres facilitateurs, notamment Dr J. Nirmala de l’inde et Madame D. Laksmi Makasamma du Botswana.

Cette équipe pense qu’ avec la compréhension des élèves et d’autres personnes à travers le monde ils peuvent aider à contrôler et finalement éradiquer cette affreuse maladie .

Le paludisme est l’une des maladies les plus anciennes , les plus mortelles et les plus infectieuses qui affectent l’humanité. Chaque année il affecte un demi million de personnes et tue les femmes enceintes en Afrique Sub Saharienne. Le paludisme tue environ 2800 enfants chaque jour, et dans les régions fortement touchées par l »’épidémie presque la moitie des bébés meurent de paludisme aigu.

Alors qu’un grand nombre des personnes à travers le monde sont exposées au paludisme, environ 80 à 90% des décès liés au paludisme surviennent en Afrique Sub Saharienne où vivent 90% des personnes infectées. Souvent les survivants du paludisme souffrent d’anémie et de problèmes de croissance.

Un moustiquePhoto avec la permission de  www.borwa.botsnet.co.bw and iEARN.org
Un moustiquePhoto avec la permission de www.borwa.botsnet.co.bw and iEARN.org

Pourtant cette maladie peut être prévenue et comme le pense Hamaluba éradiquée en mettant l’éducation en avant comme fer de lance du processus.

Par le biais de iEARN Hamaluba peut introduire le thème du paludisme dans les programmes scolaires a travers le monde . Actuellement des étudiants Africains et Indiens sont en train de mener des recherches sur les causes du paludisme et explorent les différentes méthodes préventives dans le projet de iEARN pour l’éradication du paludisme. Ce projet a débuté en Septembre 2003.Les étudiants peuvent échanger des idées et des découvertes. Les résultats et résumés des recherches sont envoyés au Ministère de L’éducation. Les chefs d’états sont impliques , Schoolnet et bien d’autres. Les sujets de débats comprennent la méthode a utiliser pour éviter le contacte avec les moustiques, comment avoir accès au traitement etc…

Dr Nirmala et ses élèves en IndePhoto avec la permission de www.borwa.boitsnet.co.bw et iearn.org
Dr Nirmala et ses élèves en IndePhoto avec la permission de www.borwa.boitsnet.co.bw et iearn.org

Les études scientifiques sur la maladie démontrent que la prévention du paludisme peut se faire d’abord en brisant le contact entre les êtres humains et les moustiques, en donnant des médicaments aux personnes exposées aux piqûres pour prévenir l’installation de la maladie. Dans un passé récent, pour éradiquer la maladie, l’accent était mis sur l’élimination des moustiques en utilisant de fortes insecticides telles que DDT. Mais ces insecticides étaient finalement bannis à cause de l’effet néfaste qu’elles avaient sur l’environnement , surtout au niveau des lacs et fleuves où se déposaient les résidus. Depuis lors des insecticides plus efficaces et moins nocifs pour l’homme et son environnement ont été développés. L’état de Floride a eu les moyens financiers d’éradiquer le paludisme en utilisant de nouvelles insecticides. Mais les pays du Tiers Monde ne peuvent pas utiliser ces insecticide sur de grandes superficies pour longtemps, car ce serait financièrement insoutenable.

Le paludisme sera difficile à vaincre pour plusieurs autres raisons. En même que le déficit financier, il y a l’incapacité de sensibiliser clairement les masses sur la maladie, les conflits politiques et sociaux contraignent les gens à se déplacer et à se regrouper dans de nouvelles zones. Il y a les modifications de l’environnement telles que la construction des routes , l’exploitation minière et l’irrigation qui ont crée de nouvelles zones favorables au développement des qui répandent le paludisme. Mais par le biais de l’éducation et de la communication le projet iEARN participe au processus en fournissant une information globale mais aussi en mettant en valeur le débat sur les solutions potentielles.

Hamaluba et son équipe ne donnent aucune chance à ce puissant adversaire et prennent des mesures pour vaincre le fléau qui s’étale presque partout dans le monde en commençant par la communication, la sensibilisation et le débat poussé. Hamaluba et l’équipe des professeurs de iEARN, les élèves et d’autres bonnes volontés font la guerre à cet ennemi qui semble invulnérable. C’est une bataille qu’il faut gagner à tout prix.

Page created on 7/11/2015 4:23:03 PM

Last edited 7/11/2015 4:23:03 PM

Related Links

Extra Info

Contact : Tommie Hamaluba, éducateur à iEARN International, professeur d’éducation des affaires, de comptabilité et informaticien à l’école Secondaire de Borwa, Botswana Partagez vos souvenirs de iEARN dans son livre d’or conçu par My Hero

Author Info