STORIES
Scientists Heroes

Madame Curie (French)

by Robert B. Hole Jr


Madame Curie, Maria Sklodowski, est née à Varsovie, en Pologne en 1867. Elle était la plus jeune d’une famille de 5 enfants. A sa naissance, la Pologne était sous contrôle russe et elle comprit très tôt l’importance de l’éducation. A la mort de sa mère, Manya comme on l’appelait, était très jeune. Quand son père fut arrêté pour avoir enseigner la langue polonaise, ce qui était considéré comme illégal sous le régime russe, Manya et ses sœurs furent obligées de trouver du travail. Après avoir eu du travail deux à trois fois sans réussite, Manya devint tutrice pour une famille dans la campagne en dehors de Varsovie. Elle menait une belle vie là-bas et réussissait à envoyer de l’argent à son père pour l’aider mais aussi à sa sœur Bronya qui faisait médecine à Paris. Bronya épousa finalement un autre étudiant en médecine et ils s’établirent en tant que médecins à Paris. Le couple invita Manya à venir vivre avec eux et à étudier à la Sorbonne, une prestigieuse université parisienne. Pour mieux se sentir à l’aise, Manya prit un nom français, Marie.

Marie avait choisi les mathématiques et la physique et eut rapidement une maîtrise dans les deux matières. Après l’obtention de ses diplômes, elle resta à Paris pour faire des recherches sur le magnétisme.

Pour les recherches qu’elle voulait faire, elle avait besoin d’un espace plus grand que son petit laboratoire. Un ami la présenta à un autre jeune savant Pierre Curie qui disposait d’espace chez lui. Marie a non seulement transféré son équipement chez Pierre, mais ils tombèrent amoureux et se marièrent.

Un ami de la famille Curie, A. Henri Becquerel qui jouait avec les récentes découvertes des propriétés de l’uranium, parla à Pierre et Marie de ces propriétés et cela les intéressa. Marie Curie concentra ses recherches pour son doctorat sur l’effet, ce qu’elle appelait la radioactivité. Elle observa plusieurs éléments pour déterminer s’ils étaient radioactifs et en trouva un, le thorium mais rencontra une source de radiation appelée le Pitch blend qui était plus puissant que le thorium et l’uranium. Ensemble il fallut à Pierre et Marie 4 ans pour isoler la source radioactive dans le Pitch blend. Marie le nomma radium.

Pour avoir découvert le radium, Marie et Pierre gagnèrent le prix Nobel de la physique en 1903. Ils partagèrent ce prix avec leur ami A. Henri Becquerel. Peu de temps après, Marie se rendit compte que ce qu’elle avait découvert n’était pas du pur radium, néanmoins elle parvint à isoler l’élément avec peine. Pour ce travail elle se vit attribuer le prix Nobel de la Chimie en 1911.

Dans ses recherches, Marie découvrit la capacité de la radiation à tuer les cellules humaines. Alors elle en déduisit que si la radiation pouvait tuer des cellules humaines en bonne santé, elle pouvait aussi tuer les cellules humaines malades. C’est ainsi qu’elle isola le radium pour l’utiliser à vaincre les tumeurs.

En 1906, Pierre Curie fut nommé directeur du Laboratoire de Physique de l’université de la Sorbonne. Avant de prendre ses fonctions, il fut renversé par une voiture et trouva la mort. Après la mort de Pierre, Marie prit le poste. Elle fut la première femme à être directrice d’un laboratoire de recherches. Pendant la première guerre mondiale, Marie Curie travaillait pour les Français dans la conception et la construction de radiographies. Sachant qu’aller soigner les soldats dans les hôpitaux n’était pas toujours possible, elle conçut la première radiographie mobile qu’elle amena au front durant la guerre.


Au mois de juillet 1934, Marie Curie mourut à Paris de ses propres expériences. Elle succomba d’empoisonnement causé par la radiation. D’ailleurs elle serait la première personne à en mourir. Elle s’était dressée toute seule contre la pauvreté en se battant pour son éducation et pour un succès éclatant. Elle a réalisé son œuvre avec patience en ayant souvent des résultats après de longues années d’expérimentation poussée. Elle se battait également pour financer ses recherches. Ses efforts lui valurent deux prix Nobel, elle fut la première femme à en avoir gagné un. Des milliers de vies furent sauvées grâce à son savoir.

Cependant, le bon savoir est une épée à double tranchants. Sans ses recherches nous n’aurions pas pu bénéficier des traitements modernes du cancer, de la montre ou même de l’ordinateur sur lequel nous visionnons tout ceci.

Compte tenu de son œuvre sur la radioactivité, elle peut être considérée comme la mère de la bombe atomique.

Page created on 7/11/2015 3:39:44 PM

Last edited 7/11/2015 3:39:44 PM

The beliefs, viewpoints and opinions expressed in this hero submission on the website are those of the author and do not necessarily reflect the beliefs, viewpoints and opinions of The MY HERO Project and its staff.

Related Links

 

Author Info

Click here to read the story in English
Allison Schwartz from Connecticut wrote:

" Marie est ma héroïne parce qu’elle a de la détermination car si on se fixe un objectif on doit tout faire pour l’atteindre. Elle fut une inventrice doublée d’un savant. C’est elle qui a découvert le radium. Elle a aussi mis au point la première radiographie mobile grâce à laquelle les soldats blessés pouvaient être soignés sur les champs de bataille. Je pense qu’il était normal qu’elle fût la première femme à recevoir le prix Nobel de la science."