STORIES
Sports Heroes

Wilma Rudolph (French)

by Nancy Nickerson

"Dans chaque épreuve de la vie, la maîtrise de la peur vous rend plus confiant, plus fort, plus courageux. Le tout c’est d’arriver à faire ce que l’on pense être au dessus de ses forces"
-- Eleanor Roosevelt

Wilma Rudolph était une athlète exceptionnelle qui a surmonté une maladie enfantine débilitante pour devenir la première femme américaine à gagner trois médailles d’or à la fois dans une seule et même édition des Jeux olympiques.

Wilma Rudoph est née en 1940 à Bethlehem, Tennessee. Vingtième d’une famille de 22 enfants, elle vint au monde avec la poliomyélite et eut de graves crises de pneumonie et de fièvre jaune dès son plus jeune âge. Tous ces handicaps eurent pour conséquence une jambe invalide qui, croyait–on, l’empêcherait de marcher à nouveau. Mais Wilma avait une famille aimante et à jamais dévouée qui lui assura un suivi médical et lui administrait des soins quatre fois par jour. Elle porta une attelle de 5 à 11 ans. Puis, un dimanche, elle l’enleva et marcha dans l’allée centrale de son église.

A l’âge de 13 ans, Wilma prit part à des joutes sportives à l’école, telles que la course et le basketball. Bientôt elle courait et était souvent victorieuse. Elle fut invitée dans un camp d’entraînement à l’université d’état du Tennessee par l’entraîneur Ed Temple, qui a formé plusieurs athlètes et qui allait avoir une grande influence dans la carrière professionnelle de Wilma.

En 1956, alors qu’elle était encore élève en 2eme année au lycée, elle participa aux Jeux olympiques de Melbourne en Australie. Elle perdit l’épreuve du 200 mètres mais son équipe remporta la médaille de bronze.

Wilma devint plus déterminée que jamais. En 1958 elle entra à l’université d’état de Tennessee et devint membre de l’équipe d’athlètes Tigerbelles d’Ed Temple. En 1960, elle établit un record mondial du 200 mètres durant les Jeux olympiques. Puis aux Jeux olympiques de Rome elle devint la première femme à gagner trois médailles d’or aux 100 mètres et 200 mètres vitesse et au 400 mètres relais. De retour dans le Tennessee, elle fut honorée de la première parade intégrée de noirs de sa ville natale.

L’année suivante elle reçut le prix Sullivan qui est décerné chaque année aux meilleures athlètes amateurs des Etats-Unis. Suivirent d’autres honneurs tels que le Hall of Fame du sport noir, le Hall of Fame des Etats-Unis pour le relais et la course, le Hall of Fame olympique des Etats-Unis et le Hall of Fame national des Femmes. En 1993, elle fut la première récipiendaire du prix sportif national du Président Clinton. Wilma poursuivit sa carrière à l’école et devint professeur et entraineur de sport.

Son autobiographie « Wilma en piste » fut un best-seller et en 1977, il servit de support à un téléfilm avec comme actrice principale Cecely Tyson. La plus grande fierté de Wilma, furent ses quatre enfants.

Le 12 novembre 1994, Wilma mourut d’une tumeur au cerveau à l’âge de 54 ans. A ses funérailles, son cercueil fut recouvert de la bannière olympique.

Dans notre souvenir Wilma restera une source d’inspiration grâce à sa détermination à surmonter ses handicaps. L’amour de sa famille et ses convictions religieuses l’élevèrent au-dessus du racisme et de la ségrégation de son temps. Dans la vie, elle reconnut l’importance d’un bon éducateur et devint éducatrice à son tour. Wilma était non seulement une héroïne sportive mais aussi une héroïne de famille et une héroïne de l’éducation.

Page created on 7/11/2015 4:04:17 PM

Last edited 7/11/2015 4:04:17 PM

The beliefs, viewpoints and opinions expressed in this hero submission on the website are those of the author and do not necessarily reflect the beliefs, viewpoints and opinions of The MY HERO Project and its staff.

Related Links

Lire un résumé du livre - Wilma sans Limites, comment Wilma Rudolph est devenue la femme la plus rapide du monde, écrit par Kathleen Krull et illustré par David Diaz.
Les femmes dans l’histoire - Sur ce site, vous y trouverez le profil de Wilma Rudolph.
Le Cercle des enfants - Le président Bush choisit Wilma Rudolph pour « l’équipe américaine de rêve d’Ophélie ».
MY HERO - Histoires en Francais

Extra Info

ngeles, a écrit :

Wilma Rudolph qui, de par le passé était l’enfant la plus maladive de Clarksville, Tennessee, devint l’une des femmes les plus rapides du monde.

Enfant, elle survécut à la poliomyélite et devint, à l’âge de 20 ans la première femme américaine à avoir raflé trois médailles à la fois dans une même édition des Jeux olympiques.

Quand Wilma rentra, sa famille l’attendait, de même que la ville de Clarksville tout entière. La grande parade et le banquet organisés en son honneur constituent le premier évènement dans l’histoire de la ville à réunir des blancs et des noirs.

En 1940 alors que Wilma était encore enfant, elle eut la polio, appelée aussi paralysie enfantine. C’était la maladie la plus redoutée au monde. Avec beaucoup de courage et l’aide de sa famille, Wilma remporta sa lutte contre la polio. Le vaccin contre la polio ne devait être découvert qu’en 1945. A cette époque, la maladie avait déjà tué ou handicapé 357 000 Américains dont une majorité d’enfants, soit 50 000 de moins que le nombre d’Américains qui trouvèrent la mort lors de la seconde guerre mondiale.

Quand Wilma se retira de la course en 1962, elle devint maîtresse d’école et professeur de sports dans un lycée. Elle demeura une célébrité très admirée et prouva que la course n’était pas son seul talent et mit sur pied une société appelée « Wilma Unlimited ».

Cela lui donna l’opportunité de voyager, de participer à des conférences et de soutenir les causes auxquelles elle croyait. Par la suite elle créa la fondation bénévole Wilma Rudolph pour apporter du soutien aux jeunes athlètes et leur faire comprendre qu’eux aussi pouvaient réussir malgré tout.

L’histoire de tout ce qu’elle a dû surmonter pour gagner aux Jeux olympiques fût une source d’inspiration pour des milliers de jeunes athlètes, surtout les femmes, moi y compris. Wilma Rudolph s’éteignit en 1944.

Voilà pourquoi je pense qu’elle est une héroïne.

 

Author Info

Click here to read the story in English

Michelle Goode du Nord de la Philadelphie, Pennsylvanie, a écrit:

" Wilma Rudolph est ma héroïne parce qu’elle était une grande vedette noire américaine de la piste, et j’aime la course. Je pense que je réussirai dans la vie avec mes études, mais je crois également que la course est le sport qui m’aidera à atteindre mes objectifs. J’ai vu des films sur Wilma Rudolf et j’ai lu des livres sur elle. Mon rêve c’est d’être comme elle un jour. J’aimerais tant avoir sa pointe de vitesse et une famille qui me soutienne, de sorte que moi aussi je puisse ressentir cette sensation que l’on a après la victoire ".

Dana originaire de Stony Creek dans le Connecticut écrivit :

" Wilma est ma héroïne parce qu’elle était très persévérante. Elle eut la poliomyélite très jeune. A l’époque c’était très difficile à soigner. Les docteurs pensaient qu’elle ne retrouverait jamais l’usage de ses jambes. Avec deux attelles aux jambes, elle marchait avec des béquilles. Mais un jour, à l’église, elle y mit toute sa volonté et elle se tint debout et marcha dans l’allée centrale. Pour moi, c’est vraiment incroyable ! Elle a réellement entrepris de faire quelque chose et elle y est arrivée. Plus tard elle devint joueuse de basketball et décrocha une médaille d’or à la course aux Jeux olympiques. Voilà pourquoi Wilma Rudolph est ma héroïne ".