STORIES
Teachers Heroes

Valentina Mindoljevic (French)

by Antonio Mendoza de Los Angeles

MY HERO: Où êtes vous née? Quand êtes vous venus à Mostar? Qu’en est-il de votre famille? Qu’avez vous fait pendant la guerre?

Je suis née le 13 Décembre 1970, à Split, Croatie. Dans un premier temps je suis venue à Mostar comme volontaire d’une ONG britannique (une agence à but non lucratif). Plus tard je me suis marié et j’ai divorcé, Mais j’ai decide de rester à Mostar. Mes parents habitent à Trogir, et mes deux frères vivent avec leurs familles à Split et Zadar.

Pendant la guerre j’ai surtout fait du volontariat pour une ONG Croate qui apportait assistance sociale et psychologique aux enfants et femmes réfugiés qui se trouvaient dans des camps partout en Croatie. Avec l’aide des domestiques nous avons organisé le travail dans les camps. J’ai travaillé avec des enfants de Vukovar dans deux camps de réfugiés à Zagreb. J’ai eu aussi à diriger une place appelée l’Hôtel de la Paix où j’étais chargée de la coordination des logistiques et de la formation de nouveaux volontaires étrangers.

MY HERO: Quand avez vous décidé de devenir professeur? Qu’est-ce que vous aimez le plus dans l’enseignement? Pouvez vous nous faire part de vos réalisations en tant que professeur?

Je ne sais pas quand j’ai pris cette décision. D’une certaine manière j’ai toujours enseigné aux autres : depuis l’élémentaire, j’ai aidé des camarades de classe, des cousins, [j’ai] donné des cours privés (je l’ai fait avec des enfants qui avaient des problèmes d’ordre comportemental à Zagreb) Donc c’était naturel ...

Ce que j’aime le plus dans l’enseignement– je ne sais pas, j’éprouve du plaisir à être dans la classe, à expliquer les secrets des lois naturelles, à partager mon amour de la Physique et des Mathématiques, la curiosité…

Je pense que ma plus grande réalisation c’est de m’être fait l’amie de mes élèves, d’avoir été en mesure de les aider à développer leur esprit critique et leur philanthropie. Il n’existe pas de meilleure récompense que de les voir devenir de bonnes gens avec de véritables personnalités.

MY HERO: Quel conseil donnez vous à un jeune étudiant? Un citoyen de Mostar?

Il y a toujours de l’avenir. Il est important de respecter tout le monde et apprendre et de faire des réalisations car c’est l’unique façon de changer le monde. Cela ne sert à rien de faire de la vaine critique; on doit penser à ce qu’on peut faire pour la communauté... Cette année j’ai reçu un livre d’une classe de seconde et dans lequel ils ont écrit un poème sur mon esprit de combat contre l’esprit de division de la ville et [ils] disent que ce qu’ils ont appris de moi c’est « qu’il n’existe pas de lendemain meilleur mais plutôt de meilleurs nous-mêmes » Voilà ce que je pourrais considérer comme ma plus grande réalisation.

MY HERO: Comment Mostar pourrait-elle venir à bout de la ségrégation qui y règne? Comment cette ville peut elle panser ses blessures et s’unir ?

Avec un travail constant de la part des jeunes. Je ne veux pas insister là-dessus. C’est tellement naturel de vivre sans ségrégation, afin que les gens soient réunis.

C’est un processus très compliqué. D’abord cela demande de meilleurs valeurs sociales, des lieux de travail, Des politiques et politiciens tolérantes au services des peules et non pour des intérêts personnels ou nationaux. Mais toute contribution est précieuse.

MY HERO: Quelle aide pensez vous que MY HERO peut apporter à votre people ?

MY HERO peut réunir des gens d’origines différentes. Mais elle peut surtout aider à sensibiliser les gens sur des problèmes d’ordre communautaire et les aider à voir ce qu’on peut faire ou bien ce que certains sont en train de faire pour apporter une solution à ces problèmes.

MY HERO: L’Espace et l’exploration spatiale semblent exercer une grande fascination sur vous. Comment l’expliquez vous? Que pensez vous que l’exploration spatiale peut apporter à votre enseignement?

Connaître l’Univers c’est en quelque sorte nous connaître nous mêmes. D’abord je pense que cela nous rend plus ouverts, à mesure que nous découvrons l’histoire de notre existence, notre maison dans cet énorme Espace. Ensuite cela nous amène à mieux apprécier notre planète et à la considérer comme un foyer pour les humains, des humains très différents qui le partage. C’est là donc une notion qui brise les frontières, faisant de nous tous une famille unique dans l’univers, partageant le même destin.

L’exploration de l’Espace nous aide à nous rendre compte de ce que nous sommes capables de faire. La recherche d’intelligence extraterrestre nous amène à penser à quelle espèce nous appartenons et toute possibilité de contact avec eux nous enseignerait comment accepter et apprécier la diversité. En tant que discipline scolaire l’exploration spatiale nous aide à développer notre imagination tout en apprenant des méthodes scientifiques, ce qui est très important en apprentissage.

FILMS


Valentina Mindoljevic
(5:08 Minutes)
Ce projet est produit par Emina Kujundzic et Goran Tiro lors des ateliers d’Echange Gloabal de MY HERO tenu au Foyer Des Jeunes d’ Abrasevic à Mostar, Bosnie-Herzégovine.


Young Astronomers
(Quicktime - 1:18 Minutes)
Ce projet est produit par Adis Guso lors des ateliers d’Echange Gloabal de MY HERO tenu au Foyer Des Jeunes d’ Abrasevic à Mostar, Bosnie-Herzégovine.

Page created on 3/28/2008 12:00:00 AM

Last edited 3/28/2008 12:00:00 AM

The beliefs, viewpoints and opinions expressed in this hero submission on the website are those of the author and do not necessarily reflect the beliefs, viewpoints and opinions of The MY HERO Project and its staff.

Related Links

Mostar: Historical Monument - Une page sur les monuments de Mostar du Site Web l’Héritage du Monde de L’UNESCO
Visit Mostar - Une page web faisant la promotion de Mostar comme étant une destination touristique
MY HERO - Histoires en Francais
Mostar Youth Centre: a Meeting of Minds - un article sur l’ouverture du Foyer Des Jeunes d’ Abrasevic rédigé par Adin Sadic pour le site Web de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe
 

Author Info


Valentina Mindoljevic et un élève en train de lancer une rocket propulsée par de l’eau à la foire de la science de Gimnazija, Mostar

Antonio Mendoza écrit:

En Mai 2007, mon collègue artiste de la vidéo Skip Blumberg et moi bous sommes rendus dans quatre pays de l’ancienne Yougoslavie… Macédoine, Kosovo, Bosnie-Herzégovine, et Monténégro – pour y tenir des ateliers de vidéo et de medias pour le compte du projet d’Echange Global de MY HERO.

Durant nos ateliers de Mostar, Bosnie-Herzégovine, nous avons rencontré Valentina Mindoljevic, une professeur de Physique à la Gimnazija Mostar locale. Nous avons été immédiatement happés par son énergie contagieuse et son amour de l’enseignement. Il est clair que ses élèves et tous leurs parents l’admirent et qu’elle apparaît comme un rayon d’espoir dans une ville déchirée par une guerre inter ethnique

Deux des participants aux ateliers, Goran Tiro et Emina Kujundzic, ont réalisé une vidéo sur Valentina et la compétition de fusée à propulsion d’eau qu’elle organise avec ses étudiants comme faisant partie intégrante d’une foire scolaire dédiée à l ‘exploration spatiale

L’espace constitue l’une de ses plus grandes passions. L’espoir de l’existence de planètes non encore découvertes et une exploration sans limites constituent une métaphore dans ses rêves de paix et de tolérance pour sa ville Mostar et partout dans les Balkans.